Avec les doigts

Pâté de lentilles germées aux noix

Pour nos (futurs) pic-niques et apéros, voici une petite préparation toute simple, qui met à l’honneur les légumineuses cachées au fond de notre placard que nous ne savons pas toujours intégrer quotidiennement dans notre assiette.

En pâté ou tartinade, ces pois en tout genre peuvent se consommer comme un condiment, en petite quantité, à n’importe quel repas. Ils nous apportent ainsi tous leurs bienfaits, notamment leur richesse en protéines végétales et en minéraux, sans pour autant être difficiles à digérer.

La germination potentialise l’apport en nutriment et la digestibilité. Très rapide chez la lentille verte (et encore plus chez la lentille corail !), on peut apercevoir un petit germe pointer dès 24h de trempage. La cuisson peut se faire ainsi en douceur, sans dépasser les 90°C. A savoir qu’une version crue est aussi possible en prenant soin de bien rincer les lentilles germées. Le rendu en termes de texture sera juste différent et demandera un apport en liant (huile, crème) un peu plus conséquent.

Si le confinement nous invite « à faire avec ce qu’on a », c’est aussi le moment de découvrir et privilégier une consommation locale. On évite l’affluence et l’ambiance anxiogène des supermarchés et on fait vivre les acteurs de notre territoire en s’approvisionnant dans des magasins de producteurs, des AMAPs, ou directement à la ferme (beaucoup ont mis en place des systèmes de paniers exceptionnellement pour la période).

Un petit clin d’œil à mes amis Les Paysans Voyageurs, producteurs d’œufs bio et de petits fruits bio sur la commune de Thénésol en Savoie, qui nous régalent aussi de leur huile de noix parfumée 😉